Un quartier apaisé
entre Forest et Uccle

Qu’entend-t-on par quartier apaisé ?

Le plan régional de mobilité Good Move, adopté par le Gouvernement le 25 mars 2021 et entré en vigueur le 12 mai 2021, définit les grandes orientations qui seront suivies sur le territoire de la région bruxelloise dans le domaine de la mobilité durant les dix prochaines années.

Pour en savoir plus sur le plan régional de mobilité Good Move, consultez le site de Bruxelles Mobilité.

Le plan Good Move prévoit entre autres d’apaiser la circulation motorisée dans un grand nombre de quartiers de la capitale, grâce à une collaboration renforcée entre la Région et les communes.
Les quartiers apaisés peuvent être définis comme des zones où la priorité est donnée à la qualité de vie des habitants, des visiteurs, de tous ceux qui y travaillent ou y séjournent.  Un espace public amélioré, plus d’air pur, plus de sécurité, plus d’espaces verts, moins de pollution, moins de bruit, moins de trafic de transit motorisé, plus de place pour la marche et le vélo, des transports publics plus accessibles et plus fluides.  En un mot, des quartiers de vie.

Concrètement, le plan Good Move prévoit le lancement de 5 nouveaux quartiers apaisés chaque année.

Neerstalle

Le quartier Neerstalle fait partie des quartiers dont la phase d’étude démarre en 2022.

C’est un projet porté par les communes de Forest et d’Uccle. Il bénéficie du soutien de Bruxelles Mobilité.

La phase d’étude, en plusieurs étapes, vise à définir un plan de circulation optimal afin d’améliorer la qualité de vie pour tous les habitants et usagers du quartier, en réduisant le trafic de transit et en privilégiant les modes de déplacement actifs et les transports publics. Chaque scénario étudié sera discuté avec les habitants, les commerçants et les usagers du quartier. Un plan final sera décidé. Sa mise en œuvre sera inscrite dans un Contrat Local de Mobilité, permettant les réalisations concrètes et les aménagements.

Neerstalle

Quel est le périmètre du quartier apaisé Neerstalle ?

Le quartier Neerstalle couvre globalement le bas de Forest et s’articule autour du cœur de la commune. Le périmètre considéré s’étend également partiellement sur Uccle.

Sur cette carte simplifiée apparaît le périmètre du quartier qui fera l’objet d’une transformation en vue de son apaisement.

En savoir plus
Carte locale simplifiée et harmonisée du quartier apaisé Neerstalle

Quand est-ce que le quartier Neerstalle sera concrètement apaisé ?

La transformation d’un quartier afin d’y apaiser la circulation motorisée est un processus qui prend nécessairement du temps, et qui doit prendre en compte toutes les réalités locales.

On distingue plusieurs phases dans ce processus :

Phase 1
Diagnostic

Consultations et diagnostic

Avec l’aide de bureaux experts et des services mobilité des communes, un diagnostic de la mobilité est établi pour les réseaux piéton, cyclable, de transports publics, automobile et poids lourds. Ce diagnostic est complété par des constats sur le terrain et via des échanges avec les habitants et usagers du quartier.

Phase 2
Scénarios

Elaboration des scénarios et participation

Durant cette phase, plusieurs scénarios de modification du plan de circulation sont étudiés.  Ces scénarios sont présentés aux habitants et usagers du quartier, qui ont l’occasion de poser des questions, d’émettre des remarques, d’enrichir les scénarios ou d’attirer l’attention des autorités communales sur des enjeux particuliers. 

Phase 3
Décision

Décision du scénario final de circulation et information

Le plan de circulation final est ensuite défini par les autorités communales. Le plan d’actions concrétisant le scénario de circulation fait l’objet d’un Contrat Local de Mobilité entre la Région et les communes concernées, qui précise le planning de mise en œuvre et les budgets alloués à la réalisation des interventions et des réaménagements.

Phase 4
Réalisation

Mise en œuvre et aménagements

C’est la phase de mise en œuvre sur le terrain.  Certaines actions peuvent être réalisées relativement rapidement (par exemple, mettre une rue en sens unique), d’autres nécessitent plus de temps parce qu’elles impliquent des travaux et aménagements et éventuellement des permis d’urbanisme. Cette phase se termine lorsque toutes les actions décidées auront été mises en œuvre.  Le quartier bénéficie alors pleinement du statut de quartier apaisé.

Comment les citoyens peuvent-ils participer au projet de quartier apaisé ?

La participation des habitants, des commerçants, des associations et de toutes les parties concernées est d’une importance fondamentale dans le processus d’apaisement du quartier. Des concertations sont aussi organisées avec différents acteurs et autorités : zones de police, pompiers, etc.

Concrètement, en plus des informations dans le journal communal ou sur le site des communes, des rencontres avec les habitants et les usagers du quartier sont organisées à différents moments du projet :

  • En phase de diagnostic de la mobilité du quartier, des réunions d’information et d’échanges ou des enquêtes permettent d’exposer les constats et de les enrichir d’enjeux complémentaires mis en évidence par les citoyens grâce à leur expertise du territoire ;
  • Lorsque les scénarios potentiels de modification du plan de circulation sont étudiés, ces scénarios sont présentés aux habitants et usagers, qui peuvent émettre des avis et des points d’attention ;
  • Ensuite, quand le plan de circulation final est décidé par les autorités communales sur base des scénarios et des retours de la participation, il est présenté sous la forme d’une carte détaillée aux habitants et usagers, chacun ayant encore la possibilité de poser des questions et de recevoir des éclaircissements.

Retrouvez ici les différentes réunions de participation citoyenne organisées pour le projet « Neerstalle, quartier apaisé ».

Participation citoyenne